Astuce voyage

Sortie pluvieuse au Mudia Redu

As-tu déjà entendu parler du nouveau musée Mudia Redu (Ardennes belges) ?
Y as-tu déjà pensé comme sortie par un weekend gris et pluvieux ?

Loin de moi l’idée de dire du mal de mon pays, mais les weekends pluvieux…

Bref, malgré une météo qui n’était pas au beau fixe, nous avions envie de profiter d’une sortie en famille.

Nous avions entendu qu’un nouveau musée s’était ouvert en septembre 2018 à Redu au travers de reportages et de publicités, telles que celle-ci.

La promesse d’un musée présentant “l’art autrement” nous avait emballés.

Donc, restants sourds à la météo déprimante et au “les musées, c’est nul” de notre fille de 12 ans, nous avons pris notre courage à deux mains, direction les Ardennes !

Avant l’effort, le réconfort

Le musée Mudia se trouve au cœur du petit village ardennais de Redu.

Ce dernier s’est reconverti dans les années ’80 en “Village du Livre” afin de ne pas disparaître.
Le lieu est donc devenu un temple du livre d’occasion avec pas moins de 15 libraires ouvert les weekends, jours fériés et congés scolaires.

De fait, il est simple d’y trouver à manger, de la pizza au jambonneau en passant par l’assiette de charcuterie régionale dans les cinq établissements du cru. (En saison, pensez à réserver dès votre arrivée.)

Bref, pour en revenir à notre petite escapade dominicale, le temps de se préparer et de faire la route, nos estomacs se manifestaient au sortir de l’office du tourisme.

Nos pas nous ont conduits “Au Clocher” où une bonne tartiflette au fromage d’Orval maison nous a comblé dans une ambiance authentique, entre boiserie et feu de bois.

Si tu es amateur de bières, ne manque pas l’occasion de déguster la bière trappiste de l’abbaye d’Orval brassée dans la région. (Attention, on dit UN Orval)

Tartiflette à l'Orval à Redu

La passion d’un artisan

Avant de nous consacrer à l’objet de notre visite, et profitant d’un instant sec, nous avons flâné dans les rues de Redu.

Les amateurs de livres et bandes dessinées y trouveront certainement de quoi compléter leurs collections.

Notre promenade digestive nous conduisit également dans l’atelier de fabrication de papier à la cuve.

Le propriétaire y accueille chaleureusement les visiteurs, sans rendez-vous.
Cet artisan passionné est intarissable et généreux quand il s’agit de vous parler de la fabrication du papier à l’ancienne et de ce qu’il est possible d’en faire.

Ne manquez pas de lui rendre visite avant que son art ne se perde dans les méandres du temps.
La visite ravira les petits, comme les grands et, espérons-le, suscitera peut-être des vocations.

Je vous joins un reportage qu’il lui avait été consacré :

Le musée Mudia

La visite de l’artisan achevée et quelques achats de BD plus tard, nous étions prêts à partir à la découverte de “l’art autrement.”

Placé dans l’ancien presbytère, face à l’église et à côté de l’office du tourisme, il ne nous aura pas fallu chercher le Mudia Redu.

Le bâtiment, remis à neuf, est accueillant.

Musée Mudia à Redu

Lors de l’achat de votre ticket, un audioguide est proposé.
Attention toutefois, il faut compter 3 € de supplément par audioguide.
L’apport de l’appareil est indéniable, tous les panneaux y sont lus ainsi que bon nombre d’informations additionnelles.
Cependant, vois s’il est vraiment nécessaire d’en prendre pour les plus jeunes sous peine de faire mal à ton budget !

Le musée s’étend sur 4 étages et propose un parcours au cœur des mouvements artistiques, du Moyen-âge à l’Art contemporain.
L’exposition alterne les œuvres originales (35) et les reproductions afin de comprendre les grandes tendances de chaque mouvement.

Régulièrement, des écrans tactiles proposent des activités interactives plus ou moins ludiques.

Nous y trouvons de la recherche d’informations supplémentaires ou des extraits de films, mais également la possibilité de découvrir le pointillisme, animer des tableaux, tester ses connaissances ou ses réflexes…. il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Le temps de visite annoncé est de 2 h.
Mais c’est 2 h 45 plus tard et sans avoir visité la section d’art contemporain, que nous dûmes quitter les lieux.

Il était temps de reprendre la route.

Finalement, “les musées, c’est pas si nul !”

L’Art autrement ?

Est-ce que la promesse du Mudia Redu de proposer “l’art autrement” est tenue ?

Clairement, nous y avons passé un excellent moment.
Le parcours est intelligent et varié et permet une mise en perspective accessible des mouvements artistiques.
Les activités apportent une variété rafraîchissante dans la visite.
Le temps a filé et personne ne s’est ennuyé.

Toutes les activités proposées ne sont pas des plus attractives.
Certaines ne sont que du texte supplémentaire enrichi et mériteraient d’être rendues plus ludiques.
Un système de collecte de points centralisé des différents quiz pourrait également ajouter un challenge amusant.

Cependant, cela reste à la marge et la démarche est clairement innovante.
Il ne faut pas oublier que le Mudia Redu vient d’ouvrir et je suis certain qu’il évoluera au fil des succès.

Et puis, rien que l’activité du tableau de Jérôme Bosch en vaut la peine (non, non, je n’en dirai pas plus !)

Bonne visite

J’espère t’avoir donné l’envie de visiter ce petit coin d’Ardennes belges par un weekend pluvieux (ou pas.)

Tu peux jumeler ta visite avec l’Euro Space Center qui se trouve à moins d’un jet de pierre.
(Renseigne-toi avant, car il sera bientôt en rénovation et il est parfois privatisé pour des groupes.)

Si tu as aimé cet article, tu es libre de nous le dire en commentaire et de t’abonner gratuitement.
Tu seras personnellement informé par email lors de la parution de chaque nouvel article.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 23
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *